Regard d'experts

#Interview – Le point sur la nutrition personnalisée

Share

A l’occasion d’une conférence organisée sur le salon HIE (Health Ingredients Europe) – dédié au développement des industries dans les domaines des aliments fonctionnels, de la nutraceutique, des ingrédients naturels et des compléments alimentaires – Grégory DUBOURG, fondateur et directeur de la société Nutrikéo, répond à une interview sur la nutrition personnalisée.

Le terme « nutrition personnalisée » est utilisé pour décrire une grande variété de types de produits et/ou services : allant des aliments destinés à une population spécifique jusqu’aux programmes de nutrition adaptés à chaque individu. Mais que cela signifie-t-il réellement pour le consommateur ? Y a-t-il une seule et unique définition ?

 GregoryDubourg_9459

  • Quelle est l’attitude du consommateur vis-à-vis de la nutrition personnalisée ? Est-il conscient de l’existence de ce type de nutrition et y est-il sensible ?

Le consommateur est bien évidemment conscient qu’il est unique avec des besoins nutritionnels spécifiques. C’est la raison pour laquelle il attend des réponses nutritionnelles adaptées à sa personne, apportées entre autres par les compléments alimentaires, les boissons fonctionnelles ou encore un équilibre alimentaire spécifique avec des aliments “classiques”. Le consommateur connaît les services généralement proposés en nutrition, d’autant plus que c’est une réelle tendance sociétale.

Le consommateur est donc à la recherche de produits personnalisés, mais surtout de services personnalisés comme du coaching nutritionnel, des conseils alimentaires, des planificateurs de menus personnalisés (« meal planners »), etc.

Au-delà de la nutrition, la personnalisation existe dans de nombreux autres domaines depuis très longtemps : par exemple l’automobile avec toutes les options possibles ou encore le domaine du luxe. Les consommateurs sont friands de toutes ces solutions et cette tendance s’accélère avec la révolution de la Tech et du digital. Grâce aux outils digitaux, il est possible de tout personnaliser.

 

  • Quel est le plus grand challenge que les entreprises doivent surmonter quand il s’agit de nutrition personnalisée ?

Dans le processus de personnalisation, il y a cinq niveaux principaux d’individualisation :

  1. Personnalisation en fonction des cibles consommateurs : femmes enceintes, enfants, seniors, végans…
  2. Personnalisation selon les besoins nutritionnels spécifiques des consommateurs à un moment de l’année (préparation d’une épreuve sportive type marathon par exemple)
  3. Personnalisation grâce aux objets connectés permettant un diagnostic tout en récoltant des données personnelles
  4. Personnalisation avec l’analyse spécifique des données reçues grâce à des algorithmes et des applications dédiées
  5. Personnalisation du produit fini

Selon moi, le réel challenge des entreprises concerne les objets connectés de diagnostic. En effet, ces outils et services de diagnostic en particulier doivent être abordables financièrement et non intrusifs dans le quotidien des consommateurs.

A ce jour, la personnalisation en nutrition reste plutôt basique (mélange de compléments alimentaires, conseils nutritionnels spécifiques…) mais cela ne correspond pas parfaitement à la personne. Je suis convaincu que la personnalisation peut être encore plus poussée afin de fabriquer un produit unique pour une personne unique qui peut voir ses habitudes alimentaires évoluer plus facilement.

 

  • Quel est le top 3 des tendances de la nutrition personnalisée ?

Dans le top 3 de la nutrition personnalisée, il y a :

  1. Le séquençage d’ADN et la nutrigénomique en général, une discipline naissante pour développer des solutions personnalisées en se concentrant sur les interactions entre le génome et les nutriments.

Exemple : des compléments personnalisés en fonction du profil génétique 

  • Basé sur l’ADN de l’individu, son historique médical et son hygiène de vie
  • Analyse par un algorithme spécifique
  • Livraison mensuelle de produits sur-mesure

.Vitagene

 2. Le séquençage du microbiome unique à chaque être humain, qui est probablement une des solutions les plus prometteuses pour la personnalisation.

 Exemple : l’application DayTwo née de la recherche sur le microbiome intestinal de l’Institut Weizmann

  • Basée sur l’historique médical de l’utilisateur, ses caractéristiques physiques, son hygiène de vie ou encore son alimentation
  • Envoi d’un échantillon de selles et les résultats de ses prises de sang, analysés au laboratoire DayTwo
  • Séquençage de l’ADN de ses microbes intestinaux grâce à la méthode de métagénomique dont les informations sont insérées dans un algorithme sophistiqué
  • Propositions de repas personnalisés

Day Two

 3. L’imprimante 3D alimentaire, une belle technologie qui se démocratise, bientôt disponible à la maison.

 Exemple : Projet Performance

  • Une innovation pour l’alimentation des seniors pour répondre à leurs besoins nutritionnels et leur état physique
    • Rend les aliments attrayants pour stimuler l’appétit des seniors, souffrant de dénutrition

Performance

 

  • Pensez-vous que l’avenir de l’industrie réside dans la nutrition personnalisée ?

Oui absolument. Dans le futur, tout sera personnalisé.

Ce sera un grand changement par rapport aux vingt dernières années où l’industrie alimentaire produisait en masse des produits globaux non personnalisés. Les consommateurs attendent tout le contraire : des produits uniques adaptés à leurs besoins spécifiques.

 

  • De nombreux échanges existent sur la nutrigénomique ; cela diffère-t-il de la nutrition personnalisée ou les deux peuvent être combinées pour atteindre de meilleurs résultats ?

La génomique et la nutrition personnalisée sont complémentaires. La génomique, spécifiquement dans le domaine de la nutrition, est sujette à de nombreuses recherches scientifiques. Nous ne savons pas encore si l’alimentation du consommateur influence son ADN ou si son ADN influence ce qu’il mange, mais c’est probablement les deux.

 

  • Quelles sont vos prédictions pour l’industrie des aliments et des boissons dans les 3-5 prochaines années ?

Les principales tendances existent depuis 3-5 années, mais elles vont encore se développer à l’avenir :

    – La naturalité des produits: tendance de fond qui rassure le consommateur, voyant dans les produits moins transformés quelque chose de plus authentique, plus proche du potager.

    – Le végétarisme, le véganisme, le flexitarisme et les produits « sans »: tendance émergente poussée par des convictions personnelles et/ou de santé où des produits « extrêmes » voient le jour.

    – Des marques et des produits proches des consommateurs: un souhait des consommateurs qui n’apprécient plus les grandes marques sans personnalité et sans respect pour les gens. Ils veulent établir des liens avec la marque et connaître l’origine du produit ; ce qui est permis notamment par les stratégies de communication exploitant les médias sociaux.

 

Ce qu’il faut retenir :

  • Les consommateurs sont à la recherche de services personnalisés
  • L’imprimante 3D domestique pourrait être la meilleure solution à la problématique de la personnalisation
  • Les séquençages de l’ADN et du microbiome sont des domaines de recherche très prometteurs
  • La naturalité des produits est une tendance de fond rassurant les consommateurs
  • Les régimes alimentaires s’adaptant aux convictions et besoins de chacun connaissent un réel essor
  • Les consommateurs veulent établir des liens avec la marque et connaître l’origine du produit