Regard d'experts

Laboratoires cosmétiques et dermocosmétiques français : pourquoi faut-il vous lancer en nutricosmétique ?

Share

« Ô miroir mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle… ». Dans leur célèbre conte, Jacob et Wilhelm Grimm abordent 2 thématiques : la beauté, rêve de perfection et de pouvoir, et le temps. Des thématiques immuables et actuelles, quelles que soient les évolutions des codes de la beauté. Aujourd’hui, les consommateurs recherchent une belle peau, certes. Mais surtout une peau saine de manière durable. Or, la nutricosmétique pourrait bien satisfaire ce besoin.

Avant la nutricosmétique, il y a la cosmétique

Dans cette quête, pas besoin de miroir magique pour confirmer que le marché de la cosmétique évolue. Leader international et historique en la matière, la France a généré 45 Mds€ de chiffres d’affaires en 2018, et détient près de 23 % des parts de marché. Son point fort principal ? Sa capacité à innover avec 2 % du chiffre d’affaires qui serait ainsi dédié à la R&D1.

Pour conserver cette position hégémonique, l’innovation est donc cruciale. Microbiote cutané, personnalisation, ingrédients naturels, anti-pollution… Ces tendances et attentes conso peuvent trouver des réponses grâce aux compléments alimentaires. Alors qu’attendez-vous pour franchir le pas en nutricosmétique ?

Hop hop hop… c’est quoi la « nutricosmétique » ?

Les produits de beauté par voie orale sont tous les produits comestibles ayant été développés pour leurs propriétés beauté (peau, ongles et cheveux sains, protection solaire). La nutricosmétique est la croisée de 2 univers : la cosmétique et la nutraceutique. Comme la cosmétofood est à la croisée de l’agroalimentaire et des compléments alimentaires.

nutricosmétique_Nutrikeo_nutraceutique
La nutricosmétique : à la croisée de la cosmétique et de la nutraceutique

Portées par cette tendance foodification / nutraceutication, les frontières et les liens entre nutrition, santé et beauté se resserrent de plus en plus. L’OMS définit la santé comme un « état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». La beauté est reconnue comme un véritable vecteur de santé.

De l’importance de nourrir la peau de l’intérieur

En tant que laboratoire cosmétique ou dermocosmétique, vous êtes bien placés pour savoir que la peau est le plus grand organe protecteur du corps humain. Avec les modes de vie actuels, la pollution, le stress etc, la peau mais aussi les cheveux sont régulièrement agressés. Pour protéger notre barrière naturelle, les applications topiques ont ainsi régné en maîtres jusqu’au 21ème siècle.

En effet, les applications topiques ciblent les couches supérieures de la peau (épiderme et cornée) plutôt localisées et peuvent avoir une efficacité rapide comme les crèmes hydratantes. Pourtant, la peau est nourrie de l’intérieur. Et une alimentation déséquilibrée est également un facteur du « mal-être » de la peau. Les compléments alimentaires à visé beauté contiennent des ingrédients nutritionnels qui vont pouvoir agir de l’intérieur, à un niveau systémique et de manière plus durable dans le temps.

Prenons le cas du collagène et de l’acide hyaluronique : leurs effets sont très limités en application sur la peau car la barrière cutanée empêche l’absorption de cet élément étranger. En revanche, lorsque l’on boit ou que l’on ingère du collagène, la majeure partie est absorbée par les parois intestinales et utilisée correctement par la peau.

Les solutions « in & out » ont ainsi le vent en poupe. Et si on y regarde de plus près, la logique voudrait qu’un topique ne soit pas utilisé sans un complément alimentaire pour une efficacité optimale.

La nutricosmétique : une activité complémentaire à la cosmétique

Comme en cosmétique, la nutricosmétique puise son potentiel dans la diversité des cibles qu’elle est capable de toucher : les problèmes de peau des adolescents, le vieillissement des femmes après 45 ans ou encore la perte de cheveux chez les hommes. La tendance du « in & out » consiste alors à lancer des produits complémentaires : le cosmétique d’une part (action « out ») couplé au complément alimentaire (action « in »). Selon Fleur Phelipeau, fondatrice et directrice générale de D-Lab Nutricosmetics dans une interview :

« La nutricosmétique est l’avenir de la cosmétologie, mais elle ne remplacera pas les cosmétiques traditionnels car les deux vont de pair ».

Si on regarde de plus près les ingrédients, on constate un co-transfert entre cosmétique et nutrition sur le segment beauté.

nutricosmétique_collagène
Quand les ingrédients actifs transitent entre cosmétique et nutraceutique

De nombreux fournisseurs d’ingrédients du secteur des compléments alimentaires possèdent des applications topiques de leurs actifs. Parmi eux on peut citer Robertet, Iontec, Naturex, Roelmi, DRT, Indena ou encore Seppic. Les fournisseurs d’actifs cosmétiques vont même de plus en plus vers la nutra ! C’est le cas de l’entreprise Mibelle qui a récemment développé un portefeuille « food & health ».

Un vecteur de croissance et d’innovation

Le marché mondial de la nutricosmétique devrait atteindre un peu moins de 9 milliards d’euros en 2026 avec un CAGR de 5.5 % par an2. Aujourd’hui, les indicateurs marchés du « beauty from within » sont au vert, avec des ancrages différents selon la zone géographique.

L’Asie : le berceau

Le marché est né en Asie et plus particulièrement au Japon. En effet, les Japonais associent depuis très longtemps beauté et alimentation saine. Jusqu’en 2010, le pays du soleil levant était le marché le plus dynamique. 23 % des lancements de compléments alimentaires visent la beauté. En Chine, le marché est en train d’exploser. Les prévisions sont très optimistes dans ce pays où l’apparence est un très fort levier social. Grâce à l’augmentation du pouvoir d’achat, l’Asie Pacifique affiche elle aussi une belle croissance.

Les Etats-Unis : le challenger de l’Asie

Pays n°1 des compléments alimentaires, demain n°1 de la nutricosmétique ? Depuis 2010, ce sont les Etats-Unis qui ont pris la relève du dynamisme avec une augmentation annuelle de 11.4 %3

L’Europe, la belle endormie

En Europe, le marché est plutôt éclaté avec :

  • Des marques fortes issues de laboratoires de compléments alimentaires généralistes (Forcapil d’Arkopharma par exemple)
  • Des acteurs spécialisés en nutricosmétique qui vont vers de la cosmétique (Oenobiol, Biocyte, Clémascience…)
  • Quelques stretchings de marques de laboratoires cosmétiques (Caudalie, Phyto, SVR, Phergal, Ducray…)

Néanmoins, les lancements et innovations sont assez timides, ce qui explique un marché plutôt en berne en France. Le marché européen est en effet soumis à des contraintes réglementaires et à des exigences fortes : plaisir gustatif, efficacité, naturalité des formules. Des succès (Aime, Biocyte, Oenobiol & Inneov en leurs temps…) et des échecs (Essensis, Nesfluid) ont ainsi été observés ces dernières années.

Comment s’en sortent les laboratoires qui se sont lancés ?

Aujourd’hui, les chiffres d’affaires des spécialistes français de la nutricosmétique sont au beau fixe. Après le succès de Birchbox, Mathilde Lacombe a récemment créé sa marque de compléments alimentaire beauté. « Trois quarts des clients sont des personnes qui ne prenaient pas de compléments alimentaires auparavant » racontait la fondatrice. Sa success story est bien la preuve qu’il y a une attente pour les nutricosmétiques. Un des facteurs clés de succès de ces jeunes marques : une communication bien rodée sur les réseaux sociaux.

Les activités cosmétiques et nutricosmétique ne doivent donc pas être considérées comme concurrentes ou antagonistes mais bien complémentaires. En tant qu’expert de la beauté et de la santé de la peau et des cheveux, vous avez déjà une légitimité aux yeux des consommateurs. Pour vous lancer sur ce marché ou retravailler une gamme existante, Nutrikéo peut vous accompagner à de multiples niveaux :

  • Etude de marché et recommandation de positionnement en adéquation avec votre ADN. Notre équipe possède une solide compréhension du marché, de l’environnement réglementaire et des tendances associées en nutraceutique et nutricosmétique.
  • Accompagnement dans la formulation et le sourcing d’ingrédients naturels et efficaces grâce à nos relations privilégiées avec les fournisseurs et notre base WeSource®.
  • Ou encore, accompagnement stratégique pour de la croissance externe si vous souhaitez racheter un laboratoire de compléments alimentaires.

Un projet ? Contacter le pôle Nutra et téléchargez notre livre blanc dédié à la nutraceutique.

Nutrikéo_livre_blanc_nutraceutique_nutricosmétique

Cet article a été rédigé par Nathalie Lévy, Directrice du Pôle Nutraceutique. Merci à elle !

  1. Fédération des entreprises de la beauté & CH2 Conseil, 2018
  2. Global nutricosmetic Market, WiseGuyReports, 2019
  3. Robertet Health & Beauty