Skip to content

[Coronavirus] Salons reportés : quelles alternatives pour respecter vos objectifs de communication ?

Publié le 11 mars 2020

Regards d'expert

Le virus Covid-19 a depuis quelques semaines contaminé les acteurs de la Nutrition-Santé. L’une de ses victimes : les salons professionnels. Nombreux sont ceux qui ont vu leurs projets de communication annulés ou reportés. Alors soyez préventifs, transformez vos actions pour optimiser vos coûts. Chaque acteur a sa ou ses motivations de participer à un événement. Pour respecter vos ambitions, traitez différemment votre stratégie pour pallier les effets indésirables de cette épidémie. Voici notre ordonnance.

Objectif 1 : prospecter

La prospection est essentielle au développement de votre activité. Créer une nouvelle relation c’est bien, mais de confiance c’est mieux !

Même confiné à votre bureau, faite venir le client vers vous en utilisant les techniques de téléprospection intelligemment. Renseignez-vous sur votre cible. Les recherches que vous aurez menées sur votre client en amont vous permettront de créer un contact plus réel et concret. Pensez à rappeler les visiteurs de votre site internet qui, visiblement, sont intéressés par vos offres.

En complément : la campagne d’e-mailing. Une bonne façon de transmettre facilement et directement les informations qui toucheront vos potentiels clients. A travers le monde, le taux d’ouverture moyen est de 22,8 % et le taux de clic moyen de 3,5% (Source SendInBlue). Cependant, ne tombez pas dans le piège de la facilité. Privilégiez des contenus riches sur le fond comme sur la forme. Adaptez vos messages à la cible. Envoyez-les à un moment opportun.

Au-delà du digital, profitez de l’occasion pour être l’hôte de votre propre événement, une rencontre plus qualifiée et personnalisée. Petit-déjeuner, meeting, conférence, visite de vos bureaux… Soyez créatifs pour donner une dimension unique à votre événement qui pourra rassembler jusqu’à 20 à 30 personnes. S’il est original, il pourra même donner lieu à des retombées médiatiques.

Objectif 2 : présenter une innovation

Dévoiler un nouveau produit, tout un art ! Innover également sur la forme de votre présentation pour vous démarquer et susciter plus d’intérêt. Elaborer une stratégie disruptive n’est pas forcément synonyme de coûteux.

Le marketing digital

Une campagne digitale bien rodée vaut parfois mieux qu’une présence à un salon où vous serez infecté par la concurrence. Additionnez les différents formats pour plus d’impact. Proposez un webinar à vos clients les plus fidèles : 34,3 % des auditeurs de webinars sont intéressés par ceux dédiés à la démonstration (Source Webikeo). Dans cette idée, suite aux mesures liées au Coronavirus, Webikéo transforme son événement « Webikoffee » en webinar. L’occasion d’interagir avec son audience pour la fidéliser. L’option replay, vous permet de proposer votre contenu plus longtemps. Vous offrez l’accès à ces informations au-delà de l’instant T, contrairement à un événement. Autre option : dévoilez votre produit en misant sur le teasing via une websérie. Créez le rendez-vous et donnez envie à votre public d’en découvrir plus.

Les relations presse

Un moyen plus traditionnel et tout aussi efficace : les relations presse. Là encore, captez l’attention des journalistes en proposant des contenus originaux : un communiqué-vidéo, une campagne de portage ou un événement presse mémorable.

Les concours

Sur le créneau événementiel, vous pouvez préparer votre participation à des concours. Ainsi, vos prospects auront appris à découvrir vos produits dans une compétition qui augmentera la valeur de votre produit, et donc le rendra plus attractif. Ces concours (Trophées Natexpo, E-Food, Snacking d’Or, etc.) ont leur propre plan de communication. Souvent portés par des partenaires influents, vous bénéficierez de cet écosystème pour plus de visibilité mais aussi pour créer de nouveaux liens professionnels.

Objectif 3 : tisser des partenariats

Les réseaux sociaux, comme leur nom l’indique, sont des incubateurs de nouvelles relations. Si vous ne pouvez pas nouer des liens lors de salons, nouez-les sur la toile. Vous vous demandez quels réseaux privilégier ? LinkedIn / Twitter en btob, et facebook / instagram en btoc de préférence. Identifiez les personnes qui vous intéressent et suivez ces partenaires potentiels. L’idée ? Comprendre les sujets qui les intéressent, leurs inquiétudes. Interagissez avec eux à travers des commentaires, des likes, des messages privés… Ainsi, vous créez un lien qui se transformera en collaboration plus tard.

Détectez vos associés cibles et proposez-leur une rencontre. Au cours d’un déjeuner. Autour d’un café. Une discussion en face à face rend la relation plus humaine et vous aurez plus de chances de convaincre votre interlocuteur. La passion est contagieuse, racontez votre histoire et faîtes en sorte de faire adhérer les parties prenantes à votre aventure. Un rendez-vous c’est comme un remède, ça se prépare. La durée d’attention de votre interlocuteur se situe entre 10 et 12 minutes. Soyez concis et clair. Marquez votre passage en laissant un document palpable dans lequel votre interlocuteur pourra se replonger à tête reposée. Leaflet, plaquette, magazine… optez pour l’option qui vous ressemble.  

Objectif 4 : s’informer sur le marché

La veille stratégique est essentielle pour comprendre les nouveaux enjeux de notre secteur, suivre les tendances et connaître l’actualité de nos concurrents ou partenaires. Vous n’avez pas le temps de vous en occuper habituellement ? Profitez du temps libéré par l’annulation des salons pour vous y mettre ! Confiez cette discipline à un organisme qualifié, une agence spécialisée. Grâce à leur vision à 360° du secteur, il vous sera délivré un reporting qualitatif alimenté par les avis d’experts capables de décrypter les informations collectées au-delà de l’information brute. Si vous préférez le faire vous-même, choisissez des sources d’informations adaptées et qualifiées. Par exemple, Culture Nutrition, le média des tendances nutrition, qui décrypte l’actualité du secteur au quotidien.

Les études et audits peuvent venir renforcer votre veille, si vous souhaitez creuser un sujet. Etude de marché, de faisabilité, de consommateurs… Toutes sont le fruit de recherches pointues, menées par des experts.

En quête d’un rapport complet ? Parcourez les pages de notre nouveau Carnet des tendances, vous y retrouverez toutes les composantes de votre environnement décryptées, et une analyse argumentée. Cet outil vous aidera à la prise de décisions stratégiques.

La nutraceutique peut-elle encore innover ? Comprendre les enjeux de la nutrition sociale… Les livres blancs répondent à des problématiques. Leur contenu aide à prendre une décision stratégique ou découvrir de nouvelles solutions stratégiques.

Chercher et trouver l’information c’est très bien, mais assurez-vous que les compétences de vos collaborateurs évoluent dans le même sens que le marché. Optez pour un plan de formation. Le marché bouge, vous aussi. Améliorez vos connaissances en nutrition et du marché, optimisez vos processus d’innovations… Des spécialistes viendront à la rencontre de vos collectifs pour optimiser l’apprentissage. De manière plus individuelle, un format en plein boom : le podcast. De nombreux professionnels de votre secteur prennent la parole sur les sujets qui vous concernent. Cette mine d’informations est à la portée de vos oreilles et vous permet même de visiter virtuellement des salons, comme nous l’avions proposé avec le Natexpo. Choisissez le sujet qui vous nourrit et écoutez 🙂

Objectif 5 : doper sa notoriété

Rangez votre kakémono, soyez présent sur les réseaux. Le community management vous permet de toucher une cible qualifiée et surtout de la fidéliser. Pour se faire, construisez une ligne éditoriale et graphique grâce auxquelles vous serez facilement identifié par la communauté. Structurez votre planning éditorial de manière à fournir régulièrement du contenu à votre audience : informations corporate, actualités du secteur, zoom produit. Le sponsoring n’est pas à négliger parce qu’il vous permettra de capter une nouvelle audience, en choisissant des internautes intéressés par les sujets que vous traitez.

Vous avez un site internet ? Google est votre ami ! Le SEO vous aidera à obtenir un bon référencement naturel. Seul il n’est pas optimal. Renforcez votre visibilité avec du SEA. La complémentarité des deux techniques de web-marketing, vous assurera des résultats à court et long terme. L’algorithme est capricieux, alors nos spécialistes seront ravis de vous aider.

Conclusion / Projection > Les nouvelles restrictions mènent les acteurs de la communication à proposer de nouveaux formats. Les événements vont être amenés à se virtualiser. Dans un futur proche nous verrons sûrement apparaître une nouvelle forme de salon. La réalité virtuelle alliée aux forces du digital pourraient nous réserver des surprises. Imaginez-vous traverser les allés d’un Salon depuis votre bureau, en vous connectant en visio-conférence à chacun des stands ? Et puis qui sait, une fois n’est pas coutume : le report des salons du secteur nous permettra peut-être de les préparer avec un peu d’avance ;).

A propos de l'auteur

Agathe Vettier

Agathe Vettier

Directrice média & influence, les tendances et la conception de contenus sont ses meilleurs amis. -
Publié dans

Laissez un commentaire