Skip to content

SNCF – Alimentation et santé au travail : concevoir un programme de formation complet

Le contexte

Le Technicentre Sud Est Européen de la SNCF est un établissement de maintenance ferroviaire fonctionnant sur un rythme d’horaires décalés. Organisés en 3×8, les équipes conservent un même rythme 3 à 4 jours avant d’en changer. En moyenne, ils travaillent entre 75 et 140 nuits par an. En parallèle, ils doivent aussi faire face à un temps de transport long et pas forcément confortable.

Les profils sont variés : jeunes et sans « contraintes » familiales, > 35 ans avec des difficultés à se recaler les week-ends et un impact fort sur le cercle familial ; et > 50 ans avec la nécessité de gérer le bon vieillissement.

La problématique : consciente des enjeux autour de la santé au travail et de l’impact du rythme de leurs agents sur leur santé (physique et mentale) et leur vie personnelle, la SNCF a souhaité accompagner au mieux les agents en leur proposant des interventions axées sur la gestion de leur alimentation, du stress et du sommeil en lien avec leur problématique.

Notre rôle ? Concevoir le « Nutri’Day »

Nous avons conçu un programme complet permettant de donner envie aux salariés de s’intéresser au sujet – car rien ne vaut une démarche volontaire – et de les impliquer de A à Z dans la prise de conscience et le process d’apprentissage.

Chacune des 8 journées (sur 3 sites distincts) étaient organisées de la manière suivante :

Un quiz pour tester les connaissances des participants et leur faire gagner un cadeau

Une dégustation en amont de chaque atelier

Des ateliers pratiques en petits groupes

Des rendez-vous individuels et personnalisés

Un remis

Mêler théorie et pratique

Des dégustations : quoi de mieux pour commencer l’atelier que de s’immerger dans les bonnes pratiques ? Notre diététicienne avait préparé une collation équilibrée pouvant faire office de petit déjeuner ou de snack copieux : du pain complet, du fromage, des légumes frais et des fruits secs pour une pause complète et pleine d‘énergie.

Des ateliers en petits groupes : l’idée était que ce soit le plus interactif possible, en prenant en compte les contraintes, les habitudes et les profils de chacun pour faire le point sur l’équilibre alimentaire, la construction des repas et l’impact sur la santé, l’énergie tout au long de la journée et le sommeil.

De manière personnalisée et pérenne

Des rendez-vous individuels : entre chaque session d’ateliers, les salariés avaient la possibilité de rencontrer notre diététicienne pour évoquer de manière personnalisée leur problématique. Un format idéal pour adapter les informations vues en atelier à son propre besoin.

Un remis pratique : parce que rien ne vaut un petit rappel des bonnes pratiques, nous avons conçu un mémo facile d’accès reprenant les informations clés vues en ateliers. Et pourquoi pas les transmettre dans son cadre familial !

Le contexte

Le Technicentre Sud Est Européen de la SNCF est un établissement de maintenance ferroviaire fonctionnant sur un rythme d’horaires décalés. Organisés en 3×8, les équipes conservent un même rythme 3 à 4 jours avant d’en changer. En moyenne, ils travaillent entre 75 et 140 nuits par an. En parallèle, ils doivent aussi faire face à un temps de transport long et pas forcément confortable (~ 1h30).

Les profils sont variés : jeunes et sans « contraintes » familiales, > 35 ans avec des difficultés à se recaler les week-ends et un impact fort sur le cercle familial ; et > 50 ans avec la nécessité de gérer le bon vieillissement.

La problématique : conscient de l’impact de ce rythme de travail sur leur santé (physique et mentale) et leur vie personnelle, la SNCF a souhaité accompagner au mieux les agents en leur proposant des interventions axées sur la gestion de leur alimentation, du stress et du sommeil en lien avec leur problématique.